Publimuses®
Retour au catalogue

Alexis CHAUVET

PBM 18.94
20 Morceaux pour orgue

« Considéré par ses contemporains comme l’un des plus brillants compositeurs d’orgue de sa génération, il a publié ses 20 Morceaux en 1862, juste avant les Six Pièces de Franck. Leur popularité est si évidente qu’ils ont été réédités en 1866, 1894 et 1896. Une édition moderne rattrape un long retard. »
(Paul Hale, Organists’ Review, février 1996)

« Trouver encore des œuvres pour orgue de qualité non accessibles pour en donner une nouvelle édition est devenu une gageure : les 20 Morceaux de Chauvet nous manquaient. Les voici donc, élégamment édités. L’intérêt de ces pièces est indéniable. Souhaitons un franc succès à cette publication. »
(J. Ferrard, Magazine de l’Orgue n° 9, juin 1994)

« Les 20 Morceaux connurent plusieurs éditions et furent considérés jusqu’à la fin du XIXe siècle comme majeurs. La musique de Chauvet vaut assurément la meilleure place... La lecture des 20 Morceaux le prouve, qui alternent l’éclatant et le difficile. »
(L’Orgue n° 228, 4e trimestre 1993)


Publimuses®
Retour au catalogue

Alexis CHAUVET

PBM 19.94
XV Études préparatoires aux œuvres de Bach

« Une curiosité pédagogique d’une valeur certaine que cette réédition des XV Études préparatoires aux œuvres de Bach. F. Sabatier a réalisé un travail splendide en rééditant ces Inventions abordables, longues chacune d’une page environ. Elles comblent le vide qui existe entre les Petits Préludes de Bach et les Inventions à deux voix. »
(Classical piano, mai-juin 1995)


Publimuses®
Retour au catalogue

Alexis CHAUVET

PBM 28.97
9 Offertoires de caractères gradués pour l'Avent et le temps de Noël - Pièces diverses pour orgue

« Alexis Chauvet, élève de F. Benoist et A. Thomas au Conservatoire de Paris, fut organiste dans plusieurs églises parisiennes, dont celle de la Trinité. On lui avait donné le surnom de “petit père Bach” qu’il jouait en abondance. C’est à lui que Franck dédia sa Fantaisie en ut majeur.
«Les compositions de Chauvet révèlent une écriture d’une grande élégance tournée vers la grande tradition classique mais aussi empreinte d’harmonies nouvelles raffinées.
«L’édition est clairement gravée, et enrichie d’un appareil critique; reliure originale. »

(A. Macinanti, Arte oraganaria e organistica, n° 29, septembre-octobre 1999)